About Planar Worms-We are what we eat – Nous sommes ce que nous mangeons !

Share Button

We are what we eat – Nous sommes ce que nous mangeons !

PlanarWorms-Vers planaires
PlanarWorms : Picture of two planar worms -photo de deux vers planaires

About planar worms.

In the 1960s, Prof. Dr. James V. McConnell has made the United States an amazing experience to show how some information can be literally « swallowed » by the food with « planarian worms » … These worms have the distinction of being cannibals …

See some information about these strange animals on Wikipedia-Planarian worms

Prof. Dr. James V. McConnell separated into two groups, and to one group, the « A » group, he sent an electric shock (on a metal plate) when he lit a lamp.. He noticed that these worms shrivel. The second group (B), the control group, showed no reaction to light. After killing the worms from the first group, he led them to eat in group B … Result: every time he turned on the light, without send discharge, worms Group B cowered! The information of « stress associated with light » was passed by a simple ingestion!

Imagine, would that not all stress hormones that we ingest when we eat the meat of an animal that has been badly treated. All this without entering the debate on the meat, which requires a huge amount of water and a large area to grow to feed (see the concept of « carbon footprint » on Wikipedia )…

lightning-foudre
Lightning

 

Dans les années 1960, le Pr Pr James V. McConnell a réalisé aux Etats-Unis une expérience étonnante visant à montrer comment certaines informations peuvent être littéralement « ingérées » par la nourriture avec des « vers planaires »… Ces vers ont la particularité d’être anthropophages… Quelques informations sur ces animaux étranges ici : Wikipédia-vers planaires

Il a séparé les groupes en deux, et dans l’un des groupes, le groupe « A », il envoyait une décharge électrique aux vers sur une plaque métallique lorsqu’une lampe s’allumait… il constatait que ces vers se recroquevillaient. Les vers du deuxième groupe (B), le groupe témoin, ne présentaient aucune réaction à la lumière. Après avoir tué les vers du premier groupe, il les fit manger au vers du groupe B… Résultat : à chaque fois qu’il allumait la lumière, sans même envoyer de décharge, les vers du groupe B se recroquevillaient ! Le message de « stress associé à la lumière » avait été transmis par une simple ingestion ! )

Imaginez, ne seraient-ce que toutes les hormones de stress que nous ingérons lorsque nous mangeons de la viande d’un animal qui a été maltraité. Tout ceci sans entrer dans le débat sur la viande, qui nécessite une énorme quantité d’eau et une surface considérable à cultiver pour la nourrir (voir la notion  « d’emprunte carbone » sur Wikipedia

)