Tous les articles par webmaster

Ego – Being, L’Ego – Le Soi

Share Button

Ego – Being, L’Ego – Le Soi

Ego… What ? L’Ego… Quoi ?

It could be defined as « what makes me unique » ! cela pourraît être défini comme « ce qui me rend unique » !…

  • Survival / Life – La survie / La Vie

The human beings are taken in a way between two internal Poles, the one who relates to the SURVIVAL (in its personal scale), and who often entails several forms of FEARS which lead them to build up to themselves SYSTEMS OF FAITHS, the other one bound to the LIFE, which connects them more to the rest of the world, and which entails them towards the LOVE …

Les êtres humains sont d’une certaine façon pris entre deux Pôles intérieurs, l’un qui se rapporte à la SURVIE (à son échelle personnelle), et qui souvent entraîne plusieurs formes de PEURS qui le conduisent à se créer des SYSTEMES DE CROYANCES, l’autre lié à la VIE, qui le lie d’avantage au reste du monde, et qui l’entraîne vers l’AMOUR…

Lotus
Lotus
  • Fear (La Peur) VS Love (L’Amour)

The FEAR is a protective process, which tends to CLOSE, to define the individual by OPPOSITION to the rest of the world (the outside is then collected as a « enemy ») … Any subject which « potentially » could damage its survival becomes a pretext in the violence, and no chance is let be able to reconsider this « outside » under a wider angle … For example, in not so old times, BACTERIA were seen as a  » enemy to shoot down  » in the name of an asepsis a guarantor for a good longevity … Before we discover that number of bacteria is much rather allies, and that in reality, it is the main part of what constitutes our body! It is a total change of paradigm … Also, we finally understood that by trying « to eradicate » a so-called enemy, we incur in fact the opposite, by forcing life to create real enemies, who furthermore are going to become resistant in everything … It is what also takes place in our RELATIONS, on another PLAN …

La PEUR est un processus protecteur, qui a tendance à FERMER, à définir l’individu par OPPOSITION au reste du monde (l’extérieur est alors perçu comme un « ennemi »)… Tout sujet qui « potentiellement » pourrait nuire à sa survie devient un prétexte à de la violence, et reconsidérer cet « extérieur » sous un angle plus large n’est pas envisagé… Par exemple, à une époque pas si lointaine, les BACTÉRIES étaient vues comme un « ennemi à abattre » au nom d’une asepsie garante d’une bonne longévité… Avant que l’on découvre que nombre de bactéries sont bien plutôt des alliés, et qu’en réalité, c’est l’essentiel de ce qui constitue notre corps ! C’est un changement total de paradigme… De même, nous avons enfin compris qu’à force de vouloir « éradiquer » un soi-disant ennemi, on s’attire en fait l’inverse, en forçant la vie à créer de réels ennemis, qui de plus vont devenir résistants à tout… C’est ce qui se passe également dans nos RELATIONS, sur un autre PLAN…

  • Good or not ? Bon ou pas ?
Good - Bad (Bon Mauvais)
Good – Bad (Bon Mauvais)

The Fear leads easily to the withdrawal (the leak), in the violence ( the attack), which is very close in the  » limbic brain « , also sometimes called  » archaic brain  » because we think that it developed well before the more outside layers of the brain giving the social image, the social behavior (As we can observe it to all the evolved animals) then the mental functions of abstraction (present at certain mammals superiors already, as the chimpanzees which showed that they can assimilate elements of language and even have the idea to associate these elements when some concepts are lacking to express something), then finally the intellectual functions that we think of being appropriatepeculiar to our species…

La Peur conduit facilement au repli sur soi (la fuite), soit à la violence (l’attaque), elle est très liée au « cerveau limbique », qui est parfois appelé aussi « cerveau archaïque » parce qu’on pense qu’il s’est développé bien avant les couches plus extérieures du cerveau donnant l’image sociale, des comportements sociaux (comme on peut en observer chez tous les animaux évolués) puis les fonctions mentales d’abstraction (présentes chez certains mammifères supérieurs déjà, comme les chimpanzés qui ont montré qu’ils peuvent assimiler des éléments de langage et même avoir l’idée d’associer ces éléments lorsque des concepts leurs manquent pour exprimer quelque chose), puis enfin les fonctions intellectuelles que l’on pense être propres à notre espèce…

The fear is not NOT BAD in itself, no more than the Ego, which is moreover absolutely necessary for us to being able to DEFINE us in the embodiment (A being without Ego would be as a diluted energy, without peculiarity, omniscient and which would have nothing particular « to do in this world »)… Finally, this being would have no reason for being embodied … To be « embodied » would say some people, been a member even of a « plan » What can be fatal, it is when the fear or the Ego SWELL, and more leave no room to the being, returning the vision of very narrow life because limited to the individual sphere …

La peur n’est  PAS MAUVAISE en soi, pas plus que l’Ego, qui d’ailleurs nous est absolument nécessaire afin de pouvoir nous DEFINIR dans l’incarnation (Un être sans Ego serait comme une énergie diluée, sans particularité, omnisciente et qui n’aurait rien de particulier « à faire » dans ce monde)… En somme, cet être n’aurait aucune raison d’être incarné… Etre « incarné » diraient certains, fait même partie d’un « plan »

Ce qui peut être néfaste, c’est lorsque la peur ou l’Ego ENFLENT, et ne laissent plus de place à l’être, rendant la vision de la vie très étriquée puisque limitée à la sphère individuelle…

Ego Baggage
Ego Baggage
  • « True Love » – L’Amour inconditionnel
Flamme
Flamme

The True Love on the contrary, WIDENS us the field of consciousness and allows to take into account other factors, whom our « ruts » generated by the fear prevented to us from seeing … This energy, which gives some spirit, enthusiasm, some desire for division, is something which « SPREADS » our consciousness and gives a deeper sense in our existence.

L’Amour véritable (inconditionnel) au contraire, nous ÉLARGIT le champ de conscience et permet de prendre d’autres facteurs en compte, que nos « ornières » générées par la peur nous empêchaient de voir… Cette énergie, qui donne de l’entrain, de l’enthousiasme, de l’envie de partage, est quelque chose qui « ÉTEND » notre conscience et donne un sens plus profond à notre existence.

  • From FEAR to LOVE ? De la peur à l’Amour ?

Then how to pass from the FEAR to the Love? Can we really « decide » this ? One of the « recipes » is to OBSERVE … Take a moment of relaxation and introversion to RECOGNIZE the energy which lives in us … When an emotion is recognized, it finds a LISTENING inside one … An emotion which is not listened to, is an energy which creates a KNOT which eventually crystallizes invariably … It « comes down in the mater » in the form of a tension, of a depression, of a nervousness, of a lack of concentration and memory, which will have concrete consequences …

Alors comment passer de la PEUR à l’Amour ? Est-ce que nous pouvons réellement le « décider » ? Une des « recettes » est déjà de S’OBSERVER… Prendre un instant de relaxation et d’introversion pour RECONNAITRE l’énergie qui nous habite… Lorsqu’une émotion est reconnue, elle trouve une ÉCOUTE à l’intérieur de soi… Une émotion qui n’est pas écoutée est une énergie qui crée un NŒUD qui finit invariablement par se « cristalliser »… Elle « descend dans la matière » sous forme d’une tension, d’une dépression, d’une nervosité, d’un manque de concentration et de mémoire qui aura à son tour des conséquences concrètes…

cat_hugs-ChatCalin
cat_hugs

To ADMIT our internal feelings, without judging them, it is as to WELCOME a child to comfort him better … If we wish « to grow up inside », it is useful to us first of all being able to be our « internal parents » who listen to what these feelings come to tell us … Then, as a patient parent, allow that the « cause of the causes » can go back up so that this « emotion » can calm down …

ADMETTRE nos émotions intérieures, sans les juger, c’est comme ACCUEILLIR un enfant pour mieux le consoler… Si nous souhaitons « grandir intérieurement », il nous est utile tout d’abord de pouvoir être nos « parents intérieurs » qui écoutent ce que ces émotions viennent nous dire… Puis, comme un parent patient, permettre que la « cause des causes » puisse remonter afin que puisse s’apaiser la dite « émotion »…

You will notice that many people who are not ready of putting back their faiths in cause, which they built as a fortress to hold their fears aside, these people will put themselves in incredible states if you their suggest that they buried these fears, instead of recognizing them … It is called the “denial” … Because actually, somebody who would not feel « really concerned » would not react in the anger …

Vous remarquerez que beaucoup de personnes qui ne sont pas prêtes à remettre leurs croyances en cause qu’ils ont édifiées comme une forteresse pour tenir leurs peurs à l’écart se mettront dans des états incroyables si vous leurs suggérez qu’elles ont enfoui ces peurs, au lieu de les reconnaître… Cela s’appelle du déni… Car en fait, quelqu’un qui ne se sentirait pas « réellement concerné » ne réagirait pas dans la colère…

ThankYou-Merci
ThankYou-Merci

This first stage of made identification, the emotion is not « to be » hunted ! In fact, we SHOULD RATHER THANK it for what it allows us to understand … Because even there, to consider an emotion « bad » and « to hunt » her, it is as not to recognize that it lives in us, that it was, and is still a member of us … (As well as when a Guru claims to have « hunted the Ego » he created in fact himself what we call funnily call a « Spiritual Ego »)

Cette première étape d’identification effectuée, l’émotion n’est pas à « chasser » ! En fait, nous devrions plutôt la REMERCIER de ce qu’elle nous permet de comprendre… Car là encore, considérer une émotion comme « mauvaise » et la « chasser », c’est comme ne pas reconnaître qu’elle nous habite, qu’elle a fait, et fait encore partie de nous… (De même que lorsqu’un Gourou prétend avoir « chassé son Ego » il s’est en fait créé ce que l’on appelle avec humour un « Ego spirituel »)

To thank it allows to better say “goodbye”… Certain people work even in this way thru  » quantum medicine « , thanking the bodies which allowed the hatching of a disease (which is a revelation), and seem to obtain convincing results … In any case, to return to the feelings, it seems obvious that we do not solve an emotion by installing another one in place … And when the  » vacant place  » is finally ready, authentic love can settle down… What we deeply wish you!

La remercier permet de mieux lui dire AU REVOIR… Certaines personnes travaillent même de cette façon en « médecine quantique » semble-t-il en remerciant les organismes qui ont permis l’éclosion d’une maladie (qui est un révélateur), et obtiennent paraît-il des résultats probants… En tous cas, pour revenir aux émotions, il semble évident qu’on ne résout pas une émotion en en installant une autre à la place…

Et lorsque la « place vacante » est enfin prête, un amour authentique peut s’installer… Ce que nous vous souhaitons vivement !

sun-Soleil
sun-Soleil

Incarnation : symbolic act -Acte symbolique

Share Button

Incarnation : Symbolic act -Acte symbolique

Incarnation : doing a symbolic act is a way to overcome « resistance to change »

May 2018 be full of Symbolic acts! These symbolic acts are sometimes also called « psychomagic, , for example in a work of « family constellations »

Incarnation : poser un acte symbolique est une façon de « vaincre la résistance au changement »

Puisse cette année 2018 être pleine d’actes symboliques !  Ces actes symboliques sont parfois appelés aussi « psychomagiques », par exemple dans un travail de « constellations familiales »

Incarnation and Resistance
Resistance to change-Résistance au changement

When we try to move an immobile object or to change its direction, we must deploy, as we say Physical Science, a certain energy, which will give it a certain « initial impulse » … This energy is necessary to « defeat resistance to change « , which will be found for a long time if this object is in a non-empty environment, where » friction « is present. In the same way, to « overcome our inertia », we must deploy a first « impetus » that costs energy, but which costs less thereafter to maintain the new movement, as in the case of the « spring cleaning »  »

Lorsqu’on tente de déplacer un objet immobile ou de lui faire changer de direction, il faut déployer, comme nous le dit la Science Physique, une certaine énergie, qui lui donnera une certaine « impulsion initiale »… Cette énergie est nécessaire pour « vaincre la résistance au changement », que l’on retrouvera d’ailleurs encore longtemps si cette objet se trouve dans un milieu non vide, où des « frottements » sont présents. De la même façon, pour « vaincre notre inertie », nous devons déployer une première « impulsion » qui coûte de l’énergie, mais qui coûte moins par la suite pour entretenir le nouveau mouvement, comme dans le cas du « grand ménage de printemps »

« Incarnation » of the intention  – « Incarnation » de l’intention

This « energy to be spread » could be seen on a « symbolic » plan as fact of making « come down in the material » a will which is not shown at the beginning. This passage of the intention in the action is one of maybe well interests of our embodied world: to become « shown« , the intention asks for an internal EFFORT which forces us to leave for a while our mental aside, and to become MORE AWARE. We could say that the profit of the embodiment among others, even if it demands the implementation of an energy which sometimes seems « painful » is that it helps us be more « present ». When the spirit is « disembodied », it « floats » in a world of thought, and the being is as « diluted », at the same time everywhere but at the same time « nowhere », and being almost in the same state as if it was not … Certainly, believe that to be « to make » can become a stumbling block if it is to cut itself of the felt, others, and an introspection, or to develop a shape of « spiritual ego « , as in the case of « the ownership of things »

Cette « énergie à déployer » pourrait être vue sur un plan « symbolique » comme le fait de faire « descendre dans la matière » une volonté qui n’est pas manifestée au début. Ce passage de l’intention à l’action est peut-être bien un des intérêts de notre monde incarné : pour devenir « manifestée », l’intention demande un EFFORT intérieur qui nous force à laisser pour un temps notre mental de côté, et devenir PLUS CONSCIENTS. On pourrait dire que le bénéfice de l’incarnation entre autres, même si cela réclame la mise en œuvre d’une énergie qui parfois semble « douloureuse » est qu’elle nous aide à être plus « présents ». Lorsque l’esprit est « désincarné », il « flotte » dans un monde de pensée, et l’être est comme « dilué », à la fois partout mais en même temps « nulle part », et étant presque dans le même état que s’il n’était pas… Certes, croire qu’être dans le « faire » peut devenir un écueil si c’est pour se couper de ses ressentis, des autres, et d’une introspection, ou pour développer une forme « d’égo spirituel », comme dans le cas de la «  possession des choses »

Incarnation and Om Symbol. Le symbol "Om" (sanscrit)
Om Symbol. Le symbol « Om » (sanscrit)

A method to make things HAPPEN- Une méthode pour faire advenir les choses

Begin with an act, even symbolic which is not bound necessarily directly to what is wished.  The fact for example to put a notebook near your bed and a pen can help you remember your dreams, because it impresses your subconscious. The fact of freeing you of « this object offered with love » by your mother-in-law who does not please you at all instead of keeping it and letting it exhaust you energetically due to crossing him every day is something who is going to have a considerable internal impact. The « good resolutions » are nothing if there is not at least a first composed act. We wish you a lot of realization for 2018!

Commencer par un acte, même symbolique qui n’est pas forcément directement lié à ce qui est souhaité. Le fait par exemple de poser un carnet de notes près de votre lit et un stylo peut vous aider à vous souvenir de vos rêves, car cela impressionne votre subconscient. Le fait de vous débarrasser de « cet objet offert avec amour » par votre belle mère qui ne vous plaît pas du tout au lieu de le garder et le laisser vous épuiser énergétiquement à force de le croiser tous les jours est quelque chose qui va avoir un impact intérieur considérable. Les « bonnes résolutions » ne sont rien s’il n’y a pas au moins un premier acte posé. Nous vous souhaitons beaucoup de concrétisation pour 2018 !

Incarnation for a Magic 2018
Magic2018-Copyright zenbio.info

 

Kogis- not « Senoi » (Erratum)

Share Button

Kogis- not « Senoi » (Erratum) : pas les « Senoïs », mais les Indiens « Kogis »

 

Kogis
Kogis

Erratum: In the previous article, we wanted to talk about the Kogi Indians, not the Senoi, who is also a very interesting people because of his relation to what we call « dream », that will be the subject of another article. .. For the latter in fact, it is our so-called awakened life which is a form of dream … And when we see how the average Western acts, we can say that they are right! Kogis have an innate sense of respect for nature, because they are very « connected » to it, they use much more than the very intellectual Westerners their right brain, and indeed have access to « direct » information, as we could have see with the example of the impact of a dam upstream and not only downstream …

Dans l’article précédent, nous voulions parler des indiens Kogis, et non des Sénoï, qui est également un peuple très intéressant de part son rapport à ce que nous appelons « rêve », cela sera le sujet d’un autre article… Pour ces derniers en fait, c’est bien notre vie dite éveillée qui est une forme de rêve… Et quand on voit comment l’occidental moyen agit, on peut dire qu’ils ont raison ! Les Kogis ont un sens inné du respect de la nature, car très « connectés » à elle, ils utilisent beaucoup plus que les occidentaux très intellectuels leur cerveau droit, et ont de fait accès à une information « directe », comme nous avions pu le voir avec l’exemple de l’impact d’un barrage en amont et non seulement en aval…

 

Senoi (Senoï) - Picture
Senoi (Senoï) – Picture

 

Sorry for the mistake ! Désolé pour l’erreur !

But there is still much to say about these wise people, the Kogis and the Senoi …

Mais il y a encore beaucoup à dire sur ces peuples plein de sagesse que sont les Kogis et les Senoïs…

See you soon… A bientôt !

Climate-Climat and hemispheres

Share Button

Climate-Climat and hemispheres

1) Cerebral hemisphere – Hémisphère cérébral

Brain - Cerveau
Brain – Cerveau

The Western world typically has the left brain hypertrophied and the right brain atrophied … It’s a fact, if we consider that the first one essentially governs the intellectual, logical functions (often referred to as « masculine » aspects, while the other is more closely related emotions, creativity, intuition, often associated with « feminine » aspects), whereas the other one is of advantage connected with the feelings, with the creativity, the intuition … Although the role of hemispheres is not « as clear-cut » as it in the facts. NB: the left brain mainly controls the right side, and vice versa, because of a « cross » called « meatus » …

Le monde occidental a typiquement le cerveau gauche hypertrophié et le cerveau droit atrophié, si l’on considère que le premier régit essentiellement les fonctions intellectuelles, logiques (souvent qualifiées d’aspects « masculins », tandis que l’autre est d’avantage relié aux émotions, à la créativité, l’intuition, souvent associées à des aspects « féminins »… Même si le rôle des hémisphères n’est pas aussi « tranché » que cela dans les faits. NB : le cerveau gauche contrôle principalement le côté droit, et inversement, du fait un « croisement » appelé « méat »…

These functions are closely connected to the notion of self (in spirituality, we would speak rather of the  » young I »), of Ego … If this notion of the « limits » is positive because they define what is a part of a given person and what is « outside », the Ego which is born with only this aspect of the consciousness, tends to want « to control », to impose (negative side of the man), rather than being in empathy, understanding (more feminine qualities, right brain)

Ces fonctions sont intimement liées à la notion de soi (en spiritualité, on parlerait plutôt du « petit moi »), d’Ego… Si cette notion des « limites » est positive car elles définissent ce qui fait partie d’une personne donnée et ce qui est « extérieur », l’Ego qui naît avec uniquement cet aspect de la conscience, tend à vouloir « contrôler », imposer (côté négatif de l’homme), plutôt qu’être dans l’empathie, la compréhension (qualités plus féminines, cerveau droit)

2) Religion

In religious texts, we could see this famous assertion of there « you will grow and will dominate the nature » (Unless it is a translation error, which would have enjoined us to dominate OUR nature!) … And to want « to control », we cannot be in harmony, we cannot be in PEACE … Somewhere, this egotistical hypertrophy, like a CANCER, is finally going gnaw the earth …

Dans les textes religieux, on pourrait y voir cette fameuse affirmation du « tu croîtras et domineras  la nature » (à moins qu’il ne s’agisse d’une erreur de traduction, qui nous aurait enjoint de dominer NOTRE nature !)… Et à vouloir « contrôler », nous ne pouvons pas être en harmonie, nous ne pouvons pas être en PAIX… Quelque part, cette hypertrophie égotique finit, comme un CANCER, par ronger la terre…

3) Yin / Yang

Yin-Yang
Yin-Yang

Yin/Yang: one could give another picture of what is happening in today’s world in this way: the western world is spreading like a tumor to the detriment of poor countries by pumping all their resources , and in so doing, it makes roam an enormous risk to all the humanity. The « YANG » is omnipresent is there, in its worst form that are the violence, heat and dryness in excess when we tear away trees, we lose in feeder humus, in humidity, in “YIN” therefore), the consumption to outrage, and it is only when we are a respect for oneself, the earth, and a sense of sharing that the earth can find a balance. Must we return to the “cave age”, and the initial unconsciousness, in a kind of smug paradise? No, there is surely a way to get the best out of every aspect of ourselves.

Yin/Yang : on pourrait donner une autre image de ce qui se passe dans le monde actuel de cette façon : le monde occidental s’étend comme une tumeur au détriment des pays pauvres en pompant toutes leurs ressources, et ce faisant, il fait courir un risque énorme à toute l’humanité. Le « YANG » omniprésent est bien là, sous sa pire forme que sont la violence, la chaleur et la sécheresse  en excès (lorsqu’on arrache les arbres, on perd en humus nourricier, en humidité, en YIN par conséquent), la consommation à outrance, et ce n’est que lorsque nous retrouverons un respect de soi, de la terre, et un sens du partage que la terre pourra retrouver un équilibre. Faut-il revenir à « l’âge des cavernes », et à l’inconscience initiale, dans un genre de paradis béat ? Non, il y a sûrement moyen de tirer le meilleur de chaque aspect de soi.

4) About Kogi vision-A propos de la vision du peuple Kogi

Kogis
Kogis

When the Kogi poeple, to take an example, had warned « little white brother » that he was making the land run to danger for example, by installing dams, not only downstream of the rivers, but also upstream, because they see these rivers as « veins » of the earth, some alleged scientists had laughed in their noses … Until with another way to use their left brain, (logic) ecologists join them on this fact, because when the Mangrove seashores are dying for lack of freshwater for example, less moisture is returning to the land, fewer birds are carrying seeds essential for sowing the interior lands, and gradually, drought is gaining well actually, downstream.

Lorsque les Kogis, pour prendre un exemple, avaient averti « petit frère blanc » qu’il faisait courir à la terre un danger par exemple, en installant des barrages, non seulement en aval des fleuves, mais également en amont, car ils voient ces fleuves comme des « veines » de la terre, certains prétendus scientifiques leur avaient ri au nez… Jusqu’à ce qu’avec une autre façon d’utiliser leur cerveau gauche, logique, des écologistes les rejoignent sur ce fait, car lorsque les palétuviers des bords de mer se meurent par manque d’eau douce par exemple, moins d’humidité remonte sur les terres, moins d’oiseaux transportent des graines essentielles pour l’ensemencement des terres intérieures, et de proche en proche, la sécheresse gagne bien effectivement, l’aval…

5) Condor and Eagle (Le Condor et l’Aigle), a Prophecy

It is, indeed, a « wisdom » in direct contact that we have to make in these intuitive perceptions, which may well be intersected by our « logic » provided we use it the right way.
It is not a question of opposing the parts of ourselves, nor of opposing each other, it is in the collaboration of « the Eagle and the Condor » as the Native Americans say that we may find a favorable outcome …

C’est bien d’une « sagesse » en prise directe qu’on a à faire dans ces perceptions intuitives, qui pourtant peuvent bien être recoupées par notre « logique » à condition de l’utiliser de la bonne façon.

Il ne s’agit pas d’Opposer les parties de nous-mêmes, pas plus que nous devrions nous opposer les uns aux autres, c’est bien dans la collaboration de « l’Aigle et le Condor » comme disent les amérindiens que nous trouverons peut-être une issue favorable…

Condor-Eagle
Condor-Eagle : image illustrating the meeting of the condor and the eagle

About relationships-Inner ecology–Ecologie intérieure

Share Button

About relationships…

Relationships - Relations humaines
Relationships – Relations humaines

In our human relationships, there is what we call a  » toxic relationship « . If this term can seem a little bit virulent, nevertheless, we don’t know how to manage relations with certain people … We allowed them to « pump » our energy… They are only going towards an outside source because they did not realize that they have an internal energy, and because in the nature, by concerns « of economy « , most of the human beings go to the simplest …

Dans nos relations humaines, il y a ce que l’on appelle les « relations toxiques ». Si ce terme peut paraître un peu virulent, il n’en reste pas moins que nous ne savons pas comment gérer les relations avec certaines personnes… Nous nous laissons « pomper » notre énergie par ces personnes, qui ne font qu’aller vers une source extérieure parce qu’elles n’ont pas réalisé qu’elles ont une énergie interne, et parce que dans la nature, par soucis « d’économie », la plupart des êtres vivants vont au plus simple…

Trash cans of sorting - poubelles
Trash cans of sorting- poubelles

It’s the same, with « relations » which are not there: the manipulator are in reality as a parasitic system which takes advantage of a « chance of a lifetime » which offers them a compassionate person … The first ones are actually really outstanding at certain level, even if they not are not conscious of it … And why do the treated people sometimes enter several times this game ? Because they did not learn that another functioning is possible … They have the feeling that they  » are going to be thought of as a monster  » by answering « no » demands, which are nevertheless sometimes inadmissible … They do not respect themselves, because they think that they are not worth it, or that  » the other one is quite more important » …

Il en va de même, avec des « relations » qui n’en sont pas : les personnes manipulatrices sont en réalité comme un système parasitaire qui profite d’une « aubaine » que leur offre une personne compatissante… Les premières sont effectivement réellement en souffrance à un certain niveau, même si elles n’en n’ont pas conscience… Et pourquoi les personnes manipulées entrent-elles parfois plusieurs fois dans ce jeu ? Parce qu’elles n’ont pas appris qu’un autre fonctionnement est possible… Elles ont le sentiment qu’elles « vont passer pour un monstre » en répondant « non » à des demandes, qui sont pourtant parfois inadmissibles… Elles ne se respectent pas, parce qu’elles pensent qu’elles n’en valent pas la peine, ou que « l’autre est plus important que soi »…

If you become aware of this phenomenon, and which you work on the wounds of childhood which led to this erroneous idea, or to the manipulations of so called religions (which are also, as the broadcast information, the vast tool of manipulation, which claims to bring you towards love but which sends to you towards a form led astray of love), then you can begin a work of CLEANING … As well as we take out his trash cans, it is necessary to take out the feelings which led to you not to respect you, but not by polluting the nature … It would ideally be necessary to be able to do it with the consciousness that all this will be « recycled » … In a natural environment, everything retrains …
Know that if you take distance with the people who do not suit to you any more, or that you cannot manage at the moment, you do good and you do also good to these people … You have the right to love people BY FAR, you are not obliged to live with …

Si vous prenez conscience de ce phénomène, et que vous travaillez sur les blessures d’enfance qui ont mené à cette idée erronée, ou aux manipulations de pseudo religions (qui sont également, comme les informations télévisées, un vaste outil de manipulation, qui prétend vous amener vers l’amour mais qui vous envoie vers une forme dévoyée de l’amour), alors vous pouvez commencer un travail de NETTOYAGE… De même que l’on sort ses poubelles, il faut sortir les émotions qui vous ont conduit à ne pas vous respecter, mais pas en polluant la nature… Il faudrait idéalement pouvoir le faire avec la conscience que tout ceci sera « recyclé »… Dans un milieu naturel, tout se recycle… sachez que si vous prenez distance avec les personnes qui ne vous conviennent plus, ou que vous ne pouvez pas gérer pour l’instant, vous vous faites du bien et vous faites également du bien à ces personnes… Vous avez le droit d’aimer les gens DE LOIN, vous n’êtes pas obligés de vivre avec…

Polecat - putois
Polecat – putois

You are not obliged to bear the smell of a polecat, who can very well suit to another polecat … If they love themselves, and if you love them by far, if you find them cute by far, it is very well also! Other beings will take over to continue to work towards the energy of these people, as well as when we get rid of indigestible peels in a compost, certain animals make a feast … If you keep at your home  » the old picture of the stepmother  » just to pleaseher while it rots you the sight day after day, do not hesitate to propose it in somebody else, it will be a first token gesture which is going to free you from a load … For which the stepmother is not responsible moreover! It is you who accepted it, it is you who believe that one  » needs  » it is only a « faith » … To put « Token gestures » is the first step towards an internal liberation. It can be made without hatred! Are conscious that you are the own author in reality « trash cans » which accumulated in you and which rotted you the existance you can take out them with patience and perseverance one by one by confiding them to whom it may concern, and by thanking that they are recycled … Good cleanings!

Vous n’êtes pas obligés de supporter l’odeur d’un putois, qui peut très bien convenir à un autre putois… S’ils s’aiment entre eux, et si vous les aimez de loin, que vous les trouvez mignons de loin, c’est très bien aussi ! D’autres êtres prendront le relais pour continuer à travailler vers l’énergie de ces personnes, de même que lorsqu’on se débarrasse d’épluchures indigestes dans un compost, certains animaux en font un festin… Si vous gardez chez vous « le vieux tableau de la belle mère » juste pour lui faire plaisir alors qu’il vous pourrit la vue jour après jour, n’hésitez pas à le proposer à quelqu’un d’autre, cela sera un premier geste symbolique qui va vous libérer d’une charge… Dont la belle mère n’est pas responsable d’ailleurs ! C’est vous qui l’avez accepté, c’est vous qui croyez qu’il « le faut »… ce n’est qu’une « croyance »… Poser des « Gestes Symboliques » est le premier pas vers une libération intérieure. Cela peut se faire sans haine ! Ayez conscience que vous êtes le propre auteur en réalité des « poubelles » qui se sont accumulées en vous et qui vous ont pourri l’existance… vous pouvez les sortir avec patience et persévérance une à une en les confiant à qui de droit, et en remerciant qu’elles soient recyclées… Bons nettoyages !

ecology - écologie
ecology – écologie